ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent

Oratoire de Gueuroz

Gueuroz

HISTORIQUE  DE L’ORATOIRE  DE GUEUROZ

Gueuroz est connu pour son pont en béton armé  construit   entre 1931 et 1934. Avec ses 187 mètres il a détenu  le record de hauteur en Europe  jusqu’à l’inauguration du pont de l'Europe d'Innsbruck en 1963 qui compte 3 m de plus. La route a mis fin à l’isolement de ce site rendu célèbre par les ravissantes pages de l’écrivain Rambert sur les cerises du vallon de Gueuroz et favorisé l’arrivée de touristes et l’implantation de  chalets ouverts à l’année. Ce développement a soulevé des problèmes d’électricitié, d’infrastructures et  prioritairemement d’approvisionnement en eau car la source ne donnait qu’un litre par minute. La fontaine en question, sise au départ de la route de la Taillaz, était entretenue avec soin depuis de nombreuses années par Riquet.
Les propriétaires se sont concertés et ont décidé de créer la Société de développement de Gueuroz. La première assemblée a eu lieu le 10 mai 1964 en présence de 10 participants pour entreprendre les négociations avec les autorités communales et cantonales. Dès la deuxième assemblée à l’hôtel du Simplon de Vernayaz le 10 novembre 1966 il a été question de la construction d’une chapelle. Ernest Landry et les Hoiries Gay-Balmaz étaient disposés à mettre un terrain à disposition. Plusieurs personnes ayant  proposé leur service,  un comité pour la chapelle dont tous les habitants feraient partie s’est constitué et une  croix mentionnant  cette date a été érigée au départ de la route.
Pour ce hameau en plein développement, les problèmes et les projets ne manquaient pas: élargissement de la route, goudronnage, places d’évitement, zones de parcage, chutes de pierres sur la route Martigny-Gueuroz, éclairage public, évacuation des ordures et des eaux usées, crottes de chien, ramassage des papiers, dommages causés à la chaussée par les camions forestiers, limitation de vitesse, finances, projet touristique d’une passerelle, etc... Mais les assemblées se sont toujours terminées dans la bonne humeur. Le président de la commune, M. Barlatay, a d’ailleurs félicité les habitants de Gueuroz à l’assemblée du 22 février 1970, pour leur détermination à fonder une société de développement, à trouver de l’eau et construire une chapelle. Les statuts ont été acceptés le 28 novembre de la même année.
Au fil des ans, la question de l’eau devenait un  « serpent de mer »  et la construction de la chapelle un « épineux problème ». M le curé André Bruttin  a lancé un appel afin de  mettre sur pied un conseil de paroisse, mais aucun habitant de Gueuroz ne s’est  présenté. Joseph Revaz  a donc pris  sur lui la responsabilité de chef de paroisse Gueurintze  lors de l’assemblée du 13 mai 1983. Il a été  vivement remercié pour  cette initiative considérée comme une preuve de son attachement au bon déroulement des rapports entre le village et la paroisse de Vernayaz. Lors de l’assemblée du 22 avril 1988   la proposition de construire une chapelle a été acceptée à condition que les personnes intéressées  s’en occupent en dehors de la société.
La paroisse de Vernayaz a donc repris le dossier dans la perspective de  marquer visiblement et durablement le  Grand Jubilé  de l’an 2000.  Le président du conseil de Communauté, Bertrand Délez  et le président des Amis de Gueuroz,  Jean-Michel Faibella, ont alors  entrepris   des consultations auprès des habitants et des personnes susceptibles de s’intéresser à la construction d’un lieu de prière d’accès facile en bordure de route qui n’impliquait pas  la mise en place  d’une desservance pastorale.
Le 12 septembre 1998, des amis de Gueuroz (Mme Agnès Dumoulin, MM Jean-Michel Faibella, Georges Mariéthoz et Noël Roucoulet), les représentants de la paroisse (M le curé Pierre Cardinaux, Etienne Vouilloz, André Dupertuis et Bertrand Délez) se sont  rencontrés au restaurant de Gueuroz pour concrétiser  le projet. D’entente avec les habitants de Gueuroz, il est décidé  de construire un oratoire et un  couvert pouvant abriter 5 à 6 personnes. Cette construction devait être intégrée dans le lieu choisi et tenir compte des conditions atmosphériques, dans le respect de la légalité.  Joseph Revaz  a fait don à la paroisse  d’une parcelle  de 252m2  qui correspondait  tout à fait aux objectifs des initiants : visible depuis la route et à l’entrée du village.  La paroisse s’engageait  à fournir  les matériaux nécessaires en privilégiant les matériaux du coin. Noël Roucoulet, dit « Noël de Gueuroz » a dessiné les plans ; le soubassement est prévu en pierres naturelles, les madriers en mélèze et la couverture en ardoises.
 
Le 15 février 1999, le Père Abbé de l’Abbaye de St-Maurice, Mgr Henri Salina a donné son accord, vu  que Vernayaz fait partie du territoire abbatial.
 
Publiée dans le bulletin officiel du 23 avril 1999 par l’Administration communale de Vernayaz avec pour requérant la Paroisse catholique du même village (les plans dessinés par Noël, le plan 1/25000 signé de Gilbert Crettex), la mise à l’enquête du futur Oratoire sis hors zone à bâtir a obtenu, avec les appuis du Géomètre officiel et Ami du Hameau, Régis Borgeat, les préavis favorables mais réservés des services cantonaux (forêt et paysage et aménagement du territoire). En effet, la Commission cantonale des constructions, autorité compétente hors de la zone à bâtir ayant considéré l’ouvrage comme « imposé par sa destination » et pour lequel « aucun intérêt prépondérant ne s’y opposait » notifia sa décision positive le 25 juin 1999.
 
Dès lors le conseil de gestion de la paroisse sous la présidence d’Etienne Vouilloz  a pris en charge le suivi des opérations.  Les travaux d’implantation et de mensurations fédérales ont été orchestrés, selon les exigences communales, par le géomètre officiel, Régis Borgeat.
Noël a construit bénévolement l’édifice avec la collaboration des résidents et des amis du vallon qui ont aménagé l’emplacement. Grâce au savoir-faire des artisans, à l’enthousiasme des bénévoles et au soutien des habitants, les travaux ont été  rapidement exécutés.
Les frais et coûts de construction ont été réglés par les Amis de Gueuroz, la Paroisse de Vernayaz, la Commune de Vernayaz et des dons anonymes.
 
Le 30 juillet de l’an 2000, le Chanoine Pierre Cardinaux, curé de Vernayaz de 1992 à 2002, a procédé à la bénédiction de cet oratoire dédié à la Sainte Famille de Nazareth.   L’inauguration de ce monument  placé sous la sauvegarde du public a été grandement fêtée par les Djeurins et toute la population qui apprendront  avec consternation le décès de Régis neuf mois plus tard.  A la fête de l’Assomption, le 15 août, la paroisse de Vernayaz a remercié chaleureusement les amis et les résidents de Gueuroz pour la réalisation et l’organisation parfaite de ce lieu de prière dont le projet remontait à plus de 30 ans ! Désormais une messe serait célébrée chaque année à cette même date aux intentions des résidents et en souvenir de MM. Joseph Revaz et Régis Borgeat.
 
Quant à la société de développement, elle a été dissoute le 23 juillet 2003 parce qu’elle n’avait plus le même intérêt et peinait à recruter des membres. Joseph Revaz, un des membres fondateurs justifiait cette décision par le fait que cette société créée 39 ans plus tôt dans le but d’amener l’eau à Gueuroz, avait atteint son but « en restant compatible avec l’environnement et l’ambiance locale ». Pour laisser une note positive à cette dernière réunion, il a conté en parole et chansons des histoires de Gueuroz qui ont  fait resurgir le bon vieux temps. En effet la Société de Développement organisait chaque année une fête du village le dernier dimanche de juillet et une messe était célébrée à cette occasion.
 
L’itinéraire Gueuroz-La Taillaz était très prisé au point que la commission touristique, présidée par le Conseiller communal Joseph Volluz, a souhaité créer un endroit convivial pour les promeneurs au départ du chemin. Avec l’approbation de la commune, elle a commandé auprès du Triage Forestier une magnifique fontaine. C’est ainsi qu’après la messe du 15 août 2008, sous une généreuse pluie, M. le curé Calixte Dubosson a procédé à la bénédiction de cet agréable emplacement.
Par contre il faisait un soleil radieux ce 15 août 2012, année du centenaire de la fondation de la commune. Les Djeurins et la Paroisse ont saisi cette occasion pour célébrer la fête patronale avec une ampleur toute particulière. La Polyphonia a chanté la messe de l’Assomption et l’Echo du Trient animait l’apéritif. Les nombreux participants étaient invités à découvrir l’exposition des artisans locaux et le diaporama avant de savourer une succulente torée au jambon (traditionnel repas de la fête des Djeurins confectionné par Michel Favre et son équipe) aux sons de « Yaka Danser ».
 
La fête du 15 août 2015 a été l’occasion de remercier chaleureusement Agnès Dumoulin qui a voué dès le début  tous ses soins à l’entretien et à la décoration florale de cet agréable espace de recueillement. Les Amis de Gueuroz étaient au rendez-vous et ont offert l’apéritif. Georgy Dumoulin a ravivé de multiples souvenirs en interprétant les traditionnels hymnes aux Djeurins, aux flotteurs du Trient ainsi qu’à l’ami Jo.
 
2015 c’est aussi le bicentenaire de l’entrée du Valais dans la Confédération. Le village de Gueuroz peut s’enorgueillir d’une vénérable bâtisse dont l’année de construction remonte précisément à 1815. Il s’agit du chalet Borgeat-Tornay qui méritait bien une bénédiction pour ce bicentenaire, bénédiction proclamée par le Chanoine Calixte Dubosson en présence de nombreux témoins de l’Amitié de ce haut lieu et en souvenir des propriétaires du bâtiment jubilaire, les fameux Régis Borgeat et Cyrille Tornay.
 
Après les bons et loyaux services d’Agnès Dumoulin et à la suite de ce jubilé,  Léo Imboden et la Famille Borgeat (Monique Borgeat et Valérie Imboden, respectivement épouse et fille de Régis) ont repris la mission de l’entretien du site. Cette continuité permet à l’ouvrage de conserver une fière et digne allure. Gravé dans le mélèze, ce lieu symbolique de l’abnégation de ses créateurs et de leur foi chrétienne recèle de profondes traces qui y resteront abritées pour l’Eternité.
 
Et voici qu’en 2020, le 20e anniversaire de l’Oratoire coïncide avec le centenaire de la fondation de la Paroisse « Notre Dame de la Nativité » de Vernayaz. L’Oratoire remplit sa mission de jubilé en jubilé.
 
Demain encore, les Djeurins pourront en toute humilité être fiers de cette bâtisse qui leur rappelle le souvenir de celles et ceux qui, du haut des Zarfa, nous ont offert Paix, Amitié et Sérénité. Ils sauront dans leur foi chrétienne où s’en sont allées les Etoiles.
 
Que la Sainte Famille de Nazareth protège ce lieu de prière, pour les siècles des siècles.
Jean Marquis
 

Contact


Emplacement / Accès

Coordonnées GPS :
46.12742628539006, 7.040939926991998


Regarder aussi